wrapper

Flash d'informations

lundi, 07 novembre 2016 14:26

Le Conseil des Ministres adopte le projet de Budget Général de l’Etat pour la gestion 2017

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Ministre des Finances et du Budget,  a présenté le lundi 07 novembre 2016 le projet de budget Général de l’Etat pour la gestion 2016 au Conseil des Ministres.

Le Ministre dans sa présentation souligne que le projet de budget 2017 est élaboré dans un contexte macroéconomique difficile, eu égard à l’environnement économique  international marqué par l’incertitude liée aux cours de pétrole.

Les prévisions du prix de pétrole sont de 42,9 dollars le baril en 2016, elles seront de 48,2 dollars en 2017 et 52,5 dollars en 2018. Ainsi les possibilité de reprise dans le secteur pétrolier seront lentes en raison de la faiblesse de la croissance mondiale.

Le ralentissement de la croissance économique qui a débuté en 2015 risque de s’accentuer en 2016. le taux de croissance devrait s’établir à –3,0% en 2016 contre une prévision initiale de –2,3%. En 2017, l’on assistera à une probable reprise avec un taux de croissance attendu de 2,3%.

En ce qui concerne  l’exécution du budget 2016, l’engagement a démarré en janvier 2016 et  a été modifié par la loi  N°009/PR/2016 adoptée au mois de juin 2016, puis révisée et adoptée par l’Assemblée Nationale le 28 octobre 2016. le budget révisé s’établit en ressources à 648,185 milliards de FCFA et en dépense 922,277 milliards de FCFA, avec un déficit global de 274,093 milliards de FCFA.

De ce qui précède le projet de loi 2017 est axé sur l’amélioration du niveau des recettes hors pétrole consécutive d’une part aux innovations fiscales en 2017 et d’autre part à la poursuite des seize mesures d’urgence ainsi que des autres réformes structurelles engagées.

De ce qui précède, le présent projet de Loi de Finances 2017 est arrêté :

· En ressources à 692,206 milliards de FCFA contre 648,185 milliards de FCFA de la LFR (2), soit une augmentation de 44,021 milliards de FCFA ;

· En dépenses à 937,097 milliards de FCFA contre 922,277 milliards de FCFA de la LFR (2), soit une augmentation de 14,820 milliards de FCFA

Il se dégage un déficit prévisionnel de 244,891 milliards de FCFA contre 274,093 milliards de FCFA de la LFR (2).

Financement du déficit

Le déficit ci-dessus indiqué est prévu pour être financé comme suit :

· Financement intérieur net (OTA, BTA) de 121,338 milliards de FCFA

· Décaissement FMI au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) de 34 milliards de FCFA ;

· Appuis  Budgétaires (Banque Mondiale, Banque Africaine de Développement, Union Européenne) de l’ordre de 89,553 milliards de FCFA.

 

 

 

 

Lu 2842 fois

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Green Red Radian
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family